top of page

Ma famille

Dernière mise à jour : 7 août 2023

Pour commencer, Bonjour !

Mon nom est Raphaëlle et suis la créatrice de ce que vous pouvez voir sur ce site. J'ai 34 ans (bientôt 35) et vie en Bretagne. Je viens d'une famille d'artistes et de marins, l'enfance de mon frère et moi-même à été ponctué par de très nombreuses visites en musées et de voyages, grâce à notre mère Gaïde qui était peintre.

Gaïde Jégou, 25 ans, Sur sa péniche à Paris, à son retour d'Afrique.

Elle aimait nous embarquer dans des aventures, elle aimait peindre et jardiner, il fallait qu'il y est autant de couleurs dans nos assiettes que devant nos yeux. Elle aimait la Bretagne mais aussi partir à l'autre bout du monde pour mieux revenir.

Elle avait beaucoup d'humour et une sacré répartie. Gaïde avait le sang chaud ! Quand elle commençait à peindre, elle sentait souvent la peinture à l'huile car s'asseyait régulièrement sur ses palettes (un budget pantalon ahurissant). Son univers était lié aux rêves, sa peinture reflétait ses émotions et aussi celles des autres, elle avait un don pour retranscrire des pensées et des souvenirs parfois enfoui au fond de nous. Elle nous peignait régulièrement mon frère et moi.

Gaïde Jégou, 55 ans


Jusqu'il y a peu, nous vivions avec nos grands-parents, une famille de cinq dans une grande maison avec pleins d'ateliers différents.


Dodik et Gwen, devant l'atelier de Gwen, à la maison.


Nos grands-parents Gwen et Dodik, potiers et céramistes de métiers, ont aussi été une grande source d'inspiration dans nos vies. Alors que notre mère nous apportait toute la culture artistique possible, théorique et pratique, nos grands-parents nous racontait des histoires, des contes bretons et autres qui ont baigné nos têtes d'enfants. Tous les deux ont contribué à la Bretagne, que cela soit par leur travail et leur art, mais aussi par les nombreuses personnes qui venaient à la maison, des amis pour la plupart, des personnalités qui œuvraient et œuvrent encore pour la Bretagne et à plus grande échelle pour le monde.

Tous les deux étaient des grands-parents présent et qui nous ont apportés la connaissances des choses, qu'elles soient artistiques ou non.

livret-expo-dodik
.
Télécharger • 1.18MB

Nous venons de la famille Pichavent, une vieille famille bretonne, quimpéroise, qui ont survécus grâce à la broderie. Et depuis pas mal d'années maintenant je brode aussi pour me détendre. En 2009, Dodik, ma grand-mère à commencée à me transmettre son métier, la céramique sur carreaux. Sa technique, parfaite pour enclavée les émaux, a donnée naissance à de nombreuses œuvres, allant d'immenses fresques à de tout petits talismans. Gwen, mon grand-père était le chef des cuissons et de l'émaillage.


Aujourd'hui, tous les trois ne sont plus là, mais leurs enseignements restent, et je les remercie. Mes grands-parents pour leur soutien et leur dévouement à la Bretagne, sans eux les contes et les histoires auraient sans doute eu moins d'impact dans ma vie. Ma maman, Gaïde, qui d'une phrase pouvait changer toute une journée morose en un terrible fou-rire, l'odeur de la peinture à l'huile et de la musique classique à 2h du matin restent mes souvenirs préférés.


Raphaëlle

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page